Nous découvrir

Terre d’Ancrages est une association petite, locale et formée récemment, en faveur d’un accueil digne et chaleureux des personnes migrantes. Nous nous réunissons autour de la volonté de donner à tou.tes la possibilité de s’ancrer dans un territoire, de nouer des amitiés, de vivre dignement, de se lancer dans des activités, de se sentir enfin chez soi.

Terre d’Ancrages a d’abord pris la forme d’un collectif, créé à l’automne 2016. Cette union faisait suite à des discussions au sein d’un groupe d’ami.es, au cours desquelles nous avons réalisé que nous avions tou.tes envie d’en faire un peu plus pour améliorer la situation des demandeurs d’asile, et que malgré la diversité et le nombre des structures associatives déjà existantes, il restait peut-être un besoin qui demeurait insatisfait : le besoin de lien humain direct, non médiatisé par des structures, avec la communauté d’accueil. Le besoin d’ancrage, finalement, le besoin de se sentir quelque part « chez soi » du fait qu’on est avec des personnes qui nous considèrent comme des personnes. (Vous pouvez trouver le texte de présentation de Claire en bas de cette page.)

De cette étape où nous étions un collectif et de cette volonté de lien humain direct, nous avons gardé un fonctionnement que nous voulons le plus horizontal possible, avec un foisonnement d’initiatives et d’actions fédérées et coordonnées plutôt qu’orchestrées, en associant des bénévoles et militant.es divers. Terre d’Ancrages est une organisation encore très jeune et qui se transforme. La petite taille de l’association et nos principes permettent un fonctionnement plutôt souple, une multitude d’actions et d’initiatives qui surgissent et s’entremêlent. Réseau multiforme et polycéphale aux frontières parfois à demi ébauchées, l’association avance par grandes impulsions, par petites actions, par coups de tête géniaux ou par entêtement, l’un.e entraînant les autres, tou.tes s’exhortant, chacun.e invitant dans la danse la farandole de ses accointances personnelles et provoquant les mariages les plus divers et parfois au premier abord les plus inattendus.

Nous menons des actions et des activités variées, dans l’objectif de permettre un accueil digne et chaleureux des personnes migrantes.

  • Premièrement, nous militons pour des politiques migratoires plus accueillantes et tentons de sensibiliser la population à ces questions et à la situation des personnes exilées.

  • Deuxièmement, nous tentons de contribuer à répondre aux besoins fondamentaux (logement, nourriture, habillement, accès aux soins, accès à l’éducation, couvertures…) et de favoriser des conditions de vie dignes, en apportant un soutien matériel dans la rue, dans les campements et en ce moment plutôt dans les squats, ainsi qu’en mettant en place un hébergement solidaire chez l’habitant ou dans des colocations.

  • Enfin, nous organisons des événements, des sorties (de la ballade urbaine au week-end montagnard), des fêtes, des après-midi de sports et de jeux, des pique-niques… Ce dernier volet d’actions vise à créer des moments de rencontre, à ouvrir des possibilités de dialogue et d’entraide, à apprendre à se connaître, à faire naître des rencontres et des amitiés, à faire ensemble et tout simplement à passer de bons moments ensemble.

Nous mêlons ainsi des actions matérielles et correspondant aux besoins fondamentaux (hébergement, soutien aux squats, collectes…), l’organisation de moments conviviaux et festifs (ateliers, sorties, fêtes, rencontres…) et des revendications politiques, fondées sur une réflexion sur l’accueil, la solidarité et l’hospitalité. Terre d’Ancrages est ainsi une force de proposition pour un « vivre-ensemble » alternatif : durable, inclusif, solidaire et humain.

Notre association s’adresse à toutes les personnes exilées. Ainsi, nos ateliers, nos fêtes, etc sont ouverts à toutes les personnes migrantes sans distinction de statut, comme à toutes les personnes locales.

De plus, nous tentons de ne pas faire de différence de statut entre les membres qui constituent l’association : les personnes migrantes comme les locaux participent ensemble à la vie de Terre d’Ancrages. Depuis les débuts de l’association, nous avons la volonté de donner la possibilité aux personnes migrantes de non seulement bénéficier, mais aussi de participer, d’agir comme les autres, de faire ensemble. Nous essayons ainsi de brouiller la frontière entre un groupe de « bénévoles » qui donneraient et un groupe de « bénéficiaires » qui recevraient, pour ne former qu’un seul groupe d’entraide mutuelle, où tout-le-monde a la possibilité de participer.

Enfin, l’association est implantée à Lyon et mène des actions locales, pensées dans une perspective globale. Cet aspect local explique aussi notre nom : des ancrages au pluriel, dont l’arrimage à Lyon ou dans sa région. Pour nous, les ancrages, c’est le possibilité de se sentir chez soi quelque part, d’avoir une place dans une société, d’y avoir des attaches, des gens sur qui compter. Nous avons dans l’idée, en bref, de multiplier, de nouer, de resserrer les liens (mais des liens qui libèrent!) d’un réseau de l’hospitalité, d’essayer, autant que la chose le permet, d’aider des personnes en exil plus ou moins forcé à transformer leur fatalité en un destin choisi, en vue aussi de nous transformer nous-mêmes en retour, nous autres Européen.nes qui avons peut-être à réinventer le sens du mot « société ». Sur ce chemin, nous pouvons compter sur l’endurance des membres, sur leur résolution et, plus que la plus cuirassée des convictions personnelles, nous avons nous-mêmes, c’est-à-dire la foi et la force que nous assure la fraternité dans notre action : aucun.e de nous n’est seul.e.

PS : j’ai incorporé des expressions, des idées et des phrases de diverses personnes (je les salue et les remercie au passage), signe que, encore une fois, rien ne se fait seul.

Un très beau texte des poètes, qui déclarent leur hospitalité et leur solidarité :

Un poème de Warsan Shire sur l’exil :

Et pour en savoir plus sur la création de l’association, voici le texte de Claire et une petite BD, joliment réalisée par Anne Belot, que nous remercions chaleureusement.

Si vous voulez consulter les statuts de l’association, vous pouvez cliquer ici :